VINCENT BIOULÈS - CHEMINS DE TRAVERSE

15 juin 2019 - 6 octobre 2019

  • Détail de L'ile Maire I
  • Détail de La place d'Aix - noire.Hommage à auguste Chabaud
  • Détail Le Marronnier en fleurs
 

Cet été, le musée Fabre expose 200 œuvres qui retracent l’œuvre du peintre Vincent Bioulès des années 1950 à nos jours. Artiste né à Montpellier en 1938, son parcours est tout à fait étonnant : après avoir participé aux mouvements ABC Productions et Supports/Surfaces, ce dernier réputé pour sa conception iconoclaste de la peinture, il est l’un des acteurs majeurs du retour à la figuration dès le milieu des années 1970. Peintre hors pair, il cherche la subversion au sein de la tradition en revisitant les grands sujets picturaux : le paysage, le portrait, le nu… avec une liberté extraordinaire.

  
L’Étang de l’Or
 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

    Vincent Bioulès, L’étang de l’Or, 2015, huile sur toile, 130 x 195 cm, Collection particulière, photo Pierre Schwartz, © ADAGP, Paris, 2019

L’exposition offre une traversée des thèmes qui rythment la carrière de l’artiste. Elle propose quelques repères historiques décisifs pour comprendre sa démarche, en même temps qu’elle montre la permanence de certains sujets à travers un accrochage associant les jalons historiques aux productions les plus récentes. Elle porte également un regard attentif à la manière dont l’artiste travaille, combinant observation sur le motif, dessin d’après modèle vivant et travail d’atelier. La diversité des supports présentés (peintures sur châssis, carnets de croquis, pochades, pastels et fusains…) témoigne de l’amplitude des moyens de l’artiste.

                                                                                

Peintre à la recherche d’une expérience totale et d’un chemin de vérité, son œuvre divers et foisonnant est le miroir d’une jouissance en acte : « Un peintre est une personne qui a la mémoire d’un certain plaisir de la peinture.
 Si je retourne chaque matin à l’atelier, c’est parce que je vais y retrouver ce plaisir » confie-t-il à Catherine Millet en avril 1986.

RÉTROSPECTIVE DE LA CARRIÈRE DE L’ARTISTE

À la fin des années 1960, l’œuvre de Bioulès se politise. La contestation de l’organisation du système des beaux-arts français le conduit avec d’autres artistes à organiser des manifestations collectives, loin de l’épicentre parisien.Du 5 au 20 mai 1970, la ville de Montpellier accueille une manifestation internationale de grande envergure : 100 jeunes artistes investissent l’espace public.Le groupe ABC Productions formé par Tjeerd Alkema, Jean Azémard, Vincent Bioulès et Alain Clément sont à l’origine de la manifestation.

Vincent Bioulès est également membre du groupe Suports/Surfaces, qui véhicule une critique radicale de l’image.

                                                                               

                                                                                                                                 

                                                                                                                                 

                                                                                                                                 

   
Vincent Bioulès, Le Marronnier en fleurs, 26 avril 1965, huile sur toile, 146 x 114 cm,Collection de l’artiste, photo Pierre Schwartz, © ADAGP, Paris, 2019
  
Le Marronnier en fleurs
       
À partir de 1975, Bioulès tourne résolument le dos à l’abstraction et peint une série de vedute monumentales représentant
la place de l’hôtel de ville à Aix-en-Provence. L’artiste réinvente sa peinture en s’appuyant sur un lieu méditerranéen par excellence, la place publique,
qui remplace l’espace chromatique et théorique des années Supports/Surfaces.
La volupté colorée de ses compositions, tout comme l’univers poétique de ses Intérieurs, assument pleinement l’héritage de la peinture de Henri Matisse.
« Faire un portrait est très compromettant, plus compromettant que de faire un monochrome ».
L’exposition réunira quelques-uns des nus monumentaux peints entre 1988 et 1992 et dont la présentation au Musée d’Art Moderne et Contemporain
de Saint-Étienne eut un impact considérable sur le monde de l’art.
L’œil aussi bien tourné vers la mer que vers les terres, l’artiste saisit mieux que tout autre la saveur des paysages méditerranéens et de leur arrière-pays.
Visions du sublime parfois teintées de romantisme, ces formats monumentaux sont l’expression du souffle qui anime Vincent Bioulès.
       
La place d'Aix - noire. Hommage à auguste Chabaud
                                                                                                                                     
L'ile Maire I
                                        
                                                                                                                    
 
Vincent Bioulès, La Place d’Aix, noire. Hommage à Auguste Chabaud, 1977, huile sur toile,  190 x 250 cm, Montpellier, Musée Fabre, © Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole - photographie Frédéric Jaulmes,  © ADAGP, Paris, 2019 
 
Vincent Bioulès, L’Ile Maïre I, juin 1994-mars 1995, huile sur toile, 200 x 300 cm, Collection du Musée d’Art de Toulon, photo Aleksander Rabczuk, © ADAGP, Paris, 2019                                   
   

LA VISITE CONTINUE AU DÉPARTEMENT DES ARTS DÉCORATIFS HÔTEL DE CABRIÈRES-SABATIER D’ESPEYRAN

En écho aux portraits montrés dans l’exposition, une sélection de portraits en pied de grand format sera exposée à l’Hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran,
mise en situation dans les salons d’apparat du premier étage. Un ensemble d’études préparatoires réunies dans les salons du deuxième étage permettra d’évoquer
la relation de Vincent Bioulès à Jean Hugo ainsi que l’importance et le rôle du dessin dans son œuvre.

 Du mardi au dimanche de 14h à 18h   

Salon vert - L'Hôtel Cabrières-Sabatier d'Espeyran

 

Isabelle D, septembre 1986-novembre 1987, huile sur toile, 195x130 cm et Carol, novembre 1985 - novembre 1987, huile sur toile, 195x130 cm,collection de l’artiste présentées dans le salon de l’hôtel de Cabrières Sabatier d’Espeyran © Musée Fabre Montpellier Méditerranée Métropole,photo Frédéric Jaulmes. © ADAGP Paris, 2019

Projection tous les jours à 15 h dans l’auditorium à partir du 8 juillet du film documentaire de 52 mn:
« Vincent Bioulès, de la surface à l’espace »
Un film de Olivier Guérin et Guy Lochard
2019
1001 Productions / ViaOccitanie,
Avec le soutien du CNC et la participation du musée Fabre et de la Ville et Métropole de Montpellier. Entrée libre.

                
 

Deux émissions de Radio France, deux façons d’appréhender et d’éclairer l’exposition, à écouter ci-dessous:

- Musique émoi, France Musique, diffusée le dimanche 16 juin de 11h à 12h30: Vincent Bioules - artiste - peintre

- Les super Hérault, France Bleu Hérault, diffusée le vendredi 14 juin de 12h à 13h: Les super herault    

                    

Tarif réduit avec la maison des Consuls:

La maison des consuls des Matelles propose, dans le cadre intimiste du musée d’Art et d’archéologie,
du 28 mai au 1er septembre 2019, l’exposition « Vincent Bioulès, Chemin faisant ».
Les visiteurs du musée Fabre ont ainsi la possibilité d'obtenir un tarif réduit pour visiter la Maison des consuls,
sur présentation du billet d'entrée à l’exposition « Vincent Bioulès – Chemins de traverse ».
De même, le tarif Pass'Métropole est appliqué par le musée Fabre aux visiteurs détenteurs d’un billet de la Maison des consuls.

                                                                                                                                                                                                                                             


En savoir plus

Découvrez la programmation et les réservations autour de l'exposition:

•   pour les scolaires: ici

•   pour les familles: ici

•   pour les centres de loisirs: ici

•   pour le public Petite enfance: ici

Découvrez le livret jeux de l'exposition "Vincent Bioulès, chemins de traverse" ci-dessous.

Informations pratiques

HORAIRES DE L’EXPOSITION

VINCENT BIOULÈS - CHEMINS DE TRAVERSE

15 juin - 6 octobre 2019

Du mardi au dimanche, de 10h à 18h

Département des arts décoratifs - Hôtel de Cabrières Sabatier d’Espeyran
Du mardi au dimanche de 14h à 18h

           

VISITE GUIDÉE DE L'EXPOSITION VINCENT BIOULÈS

  • Du mardi au dimanche à 11h00 et 16h00.

Plein tarif 13€ | Pass Métropole 10.50€ | Tarif réduit 9.50€.

           

VISITES ŒNOLOGIQUES AVEC LE DOMAINE DU HAUT-LIROU

Visite dans l’exposition Vincent Bioulès, chemins de traverse autour de ses paysages
suivie d’une dégustation de vins en partenariat avec le Domaine du Haut-Lirou Pic Saint-Loup.

  • Jeudi 20 juin 16h
  • Jeudi 11 juillet 16h
  • Jeudi 25 juillet (visite en anglais) 16h
  • Jeudi 22 août 16h

Plein tarif 13€ | Pass Métropole 10,50€ | Tarif réduit 9,50€

           

Comment parler d’art aux enfants ?

Séance spéciale exposition "Vincent Bioulès, chemins de traverse".

  • vendredi 28 juin à 14h00

Plein tarif 8€ | Pass Métropole 7€ | tarif réduit 5.50€ | gratuit pour les abonnés.