Galeries contemporaines (Salle 49)

Supports/Surfaces : repenser la peinture
(Matière/Structure/Couleur/Empreinte)
 Dezeuze peignait des châssis sans toile, moi je peignais des toiles sans châssis et Saytour l'image du châssis sur la toile.
Claude Viallat
Du 16 décembre 2015 au 15 mars 2016, la galerie contemporaine  met à l’honneur le mouvement Supports/Surfaces.
Fondé en 1970, Supports/Surfaces est l’un des mouvements artistiques majeurs de la seconde moitié du XXe siècle, développé entre Montpellier, la Côte d’Azur et Paris. Les artistes mettent en œuvre de nombreuses stratégies pour libérer la peinture de ses carcans traditionnels : le châssis et la toile. Ce mouvement naît au lendemain des événements de mai 1968 dont l’un des mots d’ordre était l’émancipation. Supports/Surfaces prône une libération du geste pictural : tout espace est propice à l’épanchement de la couleur.
Son existence est très courte : 1970-1971, pour les expositions éponymes, mais les questions soulevées restent ouvertes et continuent de nourrir la production de ces artistes ou d’autres proches du groupe.
Plusieurs de ces artistes renouvellent la peinture par l’introduction d’éléments étrangers au domaine des Beaux-arts.