Découverte des collections

image-alt

MAÎTRES ANCIENS 1400-1800

SALLES 2-36

Le parcours des Maîtres anciens présente les collections de peinture et de sculpture du musée Fabre, de la Renaissance jusqu’au début du XIX siècle. Avec la redécouverte de l’Antiquité, l’invention de la perspective et le développement d’un modelé toujours plus convaincant, l’art européen s’engage dans un nouveau rapport à la représentation, propre à exalter le sentiment religieux, le goût de la mythologie ou le plaisir de la nature. En France, en Italie, dans les Pays-Bas ou en Espagne, la diversité des styles se dessine au fil du temps, faisant peu à peu de l’art un domaine autonome, possédant ses règles, ses modèles, ses maîtres.

image-alt

MODERNITÉ ET ART CONTEMPORAIN 1800 à nos jours

SALLES 37-52

Le parcours moderne et contemporain présente un panorama de l’art français du XIXe siècle, suivi de la présentation de plusieurs figures majeures de l’art du XXe siècle. Grâce au don exceptionnel du collectionneur montpelliérain Alfred Bruyas (1821-1877), le musée conserve l’un des témoignages les plus complets de l’art de son époque : le romantisme, le naturalisme, l’école de Barbizon et le réalisme. L’ensemble est complété par les œuvres de deux artistes montpelliérains de premier plan : Alexandre Cabanel (1823-1888) et Frédérique Bazille (1841-1870). Le parcours moderne peut se lire comme une histoire de la lumière en peinture, jalonnée par les recherches impressionnistes, la liberté chromatique des avant-gardes fauves et expressionnistes, et le « noir-lumière » inventé par Pierre Soulages en 1979.

image-alt

HÔTEL SABATIER

Arts décoratifs

L’hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran abrite le département des arts décoratifs du musée Fabre. Construite en 1874 et léguée en 1967 par Mme Frédéric Sabatier d'Espeyran, cette demeure est un témoignage unique de l’art de vivre de la société bourgeoise montpelliéraine de la seconde moitié du XIXe siècle. Le rez-de-chaussée présente la collection de céramique et d'orfèvrerie du musée, constituée au gré des donations, legs, dépôts ou achats. Les salons de réception au 1er étage évoquent la vie et le goût des premiers propriétaires, les Despous de Paul (1825 - 1899), dans des décors et des ensembles mobiliers préservés. Le second étage développe, dans des pièces plus intimes, une histoire des styles, de l'époque de la Régence jusqu’au début du XIXe siècle.